Aller au contenu

Suivez-nous sur :

Twitter Facebook Newsletter Silicon Sentier Fil RSS Vidéos et lives de La Cantine Vidéos de la Cantine sur Youtube Flickr

La Cantine, c'est :

Silicon Maniacs

Aller à la navigation

30/03/2009 - Concept Series : le laboratoire d'innovation ouverte et participative de Mozilla (via Fing Live) ( Administrator)

Pascal Finette

Pascal Finette est “catalyseur d’innovation ouverte” à la Mozilla Foundation. Il est arrivé à la fondation Mozilla après un parcours d’entrepreneur, consultant et capital-risqueur. Il présentait sa démarche ce vendredi 27 mars, à la Cantine.

La Mozilla Foundation est une petite organisation de 200 personnes, et son équipe de recherche-développement se compose de 10 personnes. Elle ne peut donc innover qu’avec la communauté, comme ce fut le cas avec Firefox.

La fonction de l’innovation ouverte est de démocratiser l’innovation – selon la formule d’Eric von Hippel au MIT. Von Hippel s’est intéressé à l’innovation “générée par les utilisateurs”. Son constat : “Les utilisateurs sont de plus en plus en plus capables d’innover pour leur propre compte.” Il identifie en particulier une catégorie d’utilisateurs “moteurs” (lead users), les plus impliqués, ceux qui ont un besoin particulièrement fort ou une passion, ceux, par exemple (pour reprendre un exemple de von Hippel, qui ont inventé le mountain bike. C’est de cette catégorie d’utilisateurs que proviennent les innovations les plus puissantes.

L’open source est une des formes de l’innovation ouverte. La plupart de ses productions vient de besoins exprimés par des utilisateurs actifs, qui se sont ensuite attachés à y répondre. Les principales améliorations de Firefox proviennent de ce genre d’utilisateurs.

La démarche d’innovation ouverte de la Fondation Mozilla

Logo Concept Series

Pour aller plus loin et inventer les prochaines étapes du web, la fondation Mozilla essaie d’identifier différentes “couches” de lead users. Pour l’instant, le travail est pour l’essentiel réalisé par une communauté centrale de développeurs. C’est à eux que s’adressent les outils mis à disposition de ceux qui veulent contribuer aux produits de la Mozilla Foundation (Firefox, Thunderbird…). Mais il est certain qu’il existe d’autres communautés moins technologiques, mais tout aussi impliquées ou susceptibles de l’être.

La prochaine couche que Mozilla veut toucher est celle des designers d’interaction, des spécialistes des interfaces homme-machine. C’est en direction de cette communauté qu’a été créé une sorte de processus en “entonnoir” (funnel) dénommé Concept Series : un dispositif qui permet de passer d’une idée à sa maquette, de la maquette au prototype et éventuellement, du prototype au produit.

La première étape est celle de l’idée. Il suffit de l’écrire : une idée technique, une histoire, une fonction…

Les bonne idées se poursuivent par une maquette, qui peut être développée par l’auteur de l’idée ou par d’autres qui ont été intéressés par l’idée. La maquette peut être un dessin, un scénario, une vidéo.

Si des gens aiment la maquette, ils vont produire un prototype – qui n’a pas besoin d’être fonctionnel, il peut simuler les fonctions, mais d’une manière interactive et illustrative.

Comment participer ?

Aujourd’hui, la Concept Series s’appuie sur un simple forum. Ce n’est pas très satisfaisant, pourtant 700 personnes y sont déjà inscrites et proposent des idées ou les commentent de manière substantielle.

Une autre démarche est celle des “design challenges” (défis design). Ceux-ci partent de questions posées par la Fondation Mozilla. Des universités y sont associées dans le monde entier. Une question, par exemple, était : “comment imagineriez-vous un navigateur plein écran ?” Et une quarantaine d’étudiants du monde entier travaillent jusqu’au stade de prototype.

Pour l’avenir, l’équipe travaille à deux projets plus avancés.

Le premier n’a pas vraiment d’autre nom que “l’outil” (the Tool) : c’est un logiciel qui permet de suivre le cheminement de l’idée au(x) prototype(s), de retrouver les commentaires, etc. L‘“outil” est en cours de développement, il est discuté sur un wiki.

Le second s’appelle le “démonstrateur” (the Showcase). Toutes les idées proposées n’ont pas vocation à s’intégrer dans Firefox. Le démonstrateur permet d’exposer toutes les idées, y compris celles qui ne seront pas mises en œuvre par la communauté Firefox, pour que d’autres puissent s’en emparer. Il adoptera une approche assez éditorialisée, pour mettre en avant et en valeur les propositions publiées.

(par Daniel Kaplan via Fing Live)

Ajouter à mail Ajouter à facebook Ajouter à twitter

Commentaires

Ajouter un commentaire :

Nuage de tags