Aller au contenu

Suivez-nous sur :

Twitter Facebook Newsletter Silicon Sentier Fil RSS Vidéos et lives de La Cantine Vidéos de la Cantine sur Youtube Flickr

La Cantine, c'est :

Silicon Maniacs

Aller à la navigation

22/01/2009 - interview de C.Errero, de La Greenteam, suite à un petit-déjeuner organisé à La Cantine ( Administrator)

interview de C.Errero, de La Greenteam

Le 15 Janvier 2009

La Greenteam est une scoop dont les membres initiateurs, sociétaires ou futurs consultants aideront les entreprises ou collectivités à mettre en oeuvre une stratégie de déploiement de la politique de développement durable.

pour en savoir plus: http://www.lagreenteam.fr/

 

- pourquoi avez vous décidé de monter une scop ?

Plusieurs caractéristiques de la SCOP sont décisives à mes yeux :

- les associés sont sociétaires. Ils  participent donc aux choix stratégiques et à la définition de leurs conditions de travail ;

- les décisions sont prises sur le principe une personne = une voix, quel que soit le montant des parts sociales détenues ;

- les bénéfices sont très majoritairement au service du développement de l'entreprise (et donc de sa mission), pas des sociétaires.

C'est exactement le contraire du capitalisme qui tourne de travers (mais pas une garantie de succès). C'est précisément dans l'esprit et la lettre "développement durable".

Pour ma part, je me vois mal entreprendre dans d'autres conditions.

- vous semblez vouloir mettre au centre de votre activité la notion de travail collaboratif, pourriez-vous nous en dire plus ?

Même si, par construction, la SCOP oblige à la coopération au sein du conseil d'administration, ce n'est pas automatique quant il s'agit de l'opérationnel, du quotidien. La Green Team a décidé d'aller jusqu'au bout de la démarche, via une organisation fonctionnelle parfaitement horizontale (c'est d'ailleurs au coeur de ses expertises).

En effet, personne ne sait tout (La Green Team au complet également d'ailleurs),  et s'il est commun de partager les échecs, il faut aussi et c'est moins naturel partager les succès.

Je trouve étrange que ce principe de collaboration soit perçu parfois comme une incongruité, une aventure, une difficulté à surmonter. Je trouve encore plus étrange de considérer le travail collaboratif comme une renonciation à ses aspirations individuelles. Lâcher prise, ce n'est pas lâcher tout court.

Mais mes étonnements sont hautement subjectifs, car nous y parvenons au sein de La Green Team.

- Quels sont selon vous les limites du travail collaboratif et de la SCOP?

Le travail collaboratif et la coopération s'organisent, se canalisent : ce n'est pas un joyeux bric-à-brac.

Peut-être existe-t-il une taille critique ? Au-delà de 50, je ne sais pas comment le mode coopératif fonctionne, ce qui ne signifie pas que c'est impossible. Nous trouverons des solutions.

 

Cédric Errero

coordinateur à la création de la green team

(mais n'est chef que de sa gomme et de son crayon)

Ajouter à mail Ajouter à facebook Ajouter à twitter

Commentaires

Ajouter un commentaire :

Nuage de tags