Aller au contenu

Suivez-nous sur :

Twitter Facebook Newsletter Silicon Sentier Fil RSS Vidéos et lives de La Cantine Vidéos de la Cantine sur Youtube Flickr

La Cantine, c'est :

Silicon Maniacs

Aller à la navigation

13/03/2010 - L’Afrique du Sud crée son écosystème high tech en groupe ( French by South West)

Crowdfunding

Suite de l’aventure du crowd au SXSW. Panel plus étoffé (Dmochowska, Ford, Spratt, Haggard et Knight de http://www.crowdfunding.co.za) mais moins de monde pour assister à la conférence sur le #crowdfunding. Comment en Afrique du Sud on arrive à financer les entreprises en ligne en faisant appel à la foule.

Miss Smochowska pose le paysage sud-afrticain de l’innovation. Si l’on prend le cycle de finacement des jeunes pousses sur internet (Bootstraping, incubation, angel investing, venture capital et puis après, introduction en bourse), l’Afrique du Sud avait jusqu’à il y a peu des VC qui ont de l’argent. Mais c’est tout : pas d’anges, pas de culture de l’investissement. Les VC n’ont donc rien à se mettre sous la dent.

Les banques locales ? Non. Le gouvernement ? Celui-ci a mis en place un fond, mais il ne comprend pas comment les start-ups fonctionnement. Résultat : pas de « financeurs », pas d’entrepreneurs, pas d’expérience, pas d’espoir, de prise de risque.

Pour le collectif, créer crowdfunding, ce n’était certainement pas pour aider à la création de services copiant les existants américains, ou encore faire du superlocal. Mais trouver de l’argent pour le démarrage, du mentorat, de l’aide. Le tout en créant un système permettant des synergies et des économies d’échelle. Comment ça marche : 1000 personnes mettent un minimum de 1000 rands dans un porte monnaie commun. Le board de Crowdfund décide dans quels 10 à 20 équipes mettre de l’argent, les aide à transformer l’idée en vrai business. L’aide est aussi matérielle (accès internet haut débit, spécialistes u design, hébergement des services…

D’après les créateurs du système, les premiers résultats sont plus qu’encourageant. Le réseau d’innovation est établit. Les entreprises traditionnelles sont là pour aider, proposer des infrastructures, des locaux.

Source : http://www.frenchxsw.com/273-lafrique-du-sud-cree-son-ecosysteme-high-tech-en-groupe

Ajouter à mail Ajouter à facebook Ajouter à twitter

Commentaires

Ajouter un commentaire :

Nuage de tags