Aller au contenu

Suivez-nous sur :

Twitter Facebook Newsletter Silicon Sentier Fil RSS Vidéos et lives de La Cantine Vidéos de la Cantine sur Youtube Flickr

La Cantine, c'est :

Silicon Maniacs

Aller à la navigation

18/08/2010 - Startup Bootcamp, c’est parti ! ( YGAW by Silicon Sentier)

J’ai rencontré Alex Farcet par l’intermédiaire de Franck Nourygat, l’un des 3 permanents du startup weekend qui s’est tenu à La Cantine. De passage à Paris, il ne lui restait que 2 mois avant le lancement du petit frère européen de Techstar : Startup Bootcamp.
Comme Y Combinator ou Techstar, Startup Bootcamp est un accelerator, c’est-à-dire un programme intense de développement de 10 jeunes boites sélectionnées parmi des centaines, qui vont vivre ensemble pendant 3 mois, entourées de s meilleurs “mentors” -coachs et références en terme de “business sucess story”, avec l’objectif de lever des fonds à la fin.

Cela fait 2 ans qu’Alex en rêve, 6 mois qu’il rassemble les pointures du business. Il s’est adressé aux fondateurs de TechStar, c’était pour lui un gage de légitimité dans une Europe dite frileuse : “J’ai envoyé un long mail à David Cohen de Techstar, deux mois plus tard, je recevais une réponse. Une longue liste détaillée du process pour y arriver”. Puis Alex à passé 6 semaines en immersion dans l’accelerator américain avant de créer Startup Bootcamp, 1ère version franchisée de Techstars, en Europe.

Emballée par son idée, billets d’avion en poche, je débarque à Copenhague.
Nous y voila, lundi 16 Août 2010, dans les locaux du coworking space videnshuset, 10 startups ont rendez-vous avec Alex pour le Startup Bootcamp.

Beaucoup des personnes présentes ont quitté leur job pour l’aventure de l’entrepreneuriat, elles tiennent un pari risqué quand on sait que seules 10% d’entre elles survivrons.
L’idée, voire le prototype son déjà en place, leur sélection parmi plus de 200 projets est un gage de qualité. Startupbootcamp va accélérer leur vie, vers le pire comme le meilleur. Au pire, elles échoueront à convaincre un investisseur, mais elles auront moins perdu de temps et d’argent que n’importe quelle autre startup isolée.
Il y a comme une ambiance de 1er jour de classe. Assez sages et réservés, les participants s’observent. Très vite, Alex brise la glace, il parle vrai, il raconte son histoire et comment il en est arrivé là, il se livre à son auditoire comme un père à ses enfants, bien qu’il leur dise également : “je ne veux pas jouer la nounou, je ne veux pas être votre associé, je ne veux pas de boulshit non plus. La réussite de votre boite passe par la réussite du Startupbootcamp, vous êtes responsable du groupe entier”. La communauté est créée, une bienveillance s’installe et chacun pitch sa boite en 20 secondes, les critiques -constructives, fusent.

L’expression est importante, l’expérience des uns, la jeunesse des autres, tout se ressent dans le pitch. Un bon pitch n’assure en rien la solidité d’une startup mais c’est la clef qui ouvre à l’écoute, à l’intérêt des autres, c’est par le pitch qu’on  accède au  plus important : l’humain. C’est donc le 1er exercice à Startup Bootcamp. 24h plus tard, c’est devant 60 mentors que ça se passe! Tout va très vite, il n’y a que 3 mois.
La salle est pleine de serial-entrepreneurs, de Venture Capitalists, de coachs et gourous de la technologie…J’observe les participants. Comment se défendent-ils dans cette junggle? Pas mal du tout, les règles du jeu sont intégrées, chacun cherche celui qui deviendra son mentor, “let’s network !” lance Alex.

Ils vont passer 3 mois à travailler dans les meilleures conditions : un programme accompagné et progressif en 3 temps, “shape, prototype, sell” ; à la clef, un rendez-vous avec plus de 100 investisseurs pour le grand décollage et enfin, +3.3500 euros par personne en poche contre 5 à 10% du capital.

Vous trouvez ça cher? Ces boites sont toutes jeunes, aujourd’hui, elles ne valent pas grand chose et cet argent, c’est déjà beaucoup, c’est ce qu’Alex appelle le get you going cash, juste ce qu’il faut pour ne rien perdre et n’avoir que son projet en tête. Au delà de l’aspect financier, elles vont surtout bénéficier d’un intense soutien de la part de 60 successuful businessman, de réseau et d’un coup de projecteur inespéré pour elles. Money is good, smart money is better : l’argent ne fait pas tout, avoir des personnes de renom et d’expérience engagées dans son idée de boite pour l’emmener vers la prospérité, c’est ça la “smart money”.

Arrêtons de complexer face à la Silicon Valley et faisons avec nos différences, tel est le message d’Alex et la vision que nous partageons chez Silicon Sentier.
Comme il a pu l’écrire sur son blog, revenant sur les excuses que nous nous donnions pour justifier l’ataraxie européenne : “Avons-nous les talents ? Avons-nous les investisseurs ? Avons-nous le marché?  et blablabla(…). Nous avons un marché fragmenté et polyglotte? Nous savons comment conquérir les marché internationaux depuis  toujours ! Les talents ne sont pas concentrés sur un espace particulier ? Nous savons comment attirer et manager les profiles internationaux ! Nos Business Angels ne sont pas actifs? Nous serons meilleurs au boostrapping! “

Je suis séduite à la fois par l’humilité avec laquelle le personnage porte ce projet lourd de responsabilités, mais également, j’ai l’intime conviction que notre rencontre n’est pas fortuite. Et si, plutôt que de monter un simple incubateur à la Bourse, Silicon Sentier devait créer un programme intense d’accélération? Nous qui avons accueilli le 1er StartupWeekend français et en avons compris tous les bienfaits, nous qui avons monté ensuite le ArtGame Weekend duquel 9 applications dont 3 téléchargeables et jouables sont sorties, comment ne pas y avoir pensé plus tôt? Ces événements sont des beta d’accélérateurs : l’émulation par le groupe, le temps condensé, l’aide des mentors, le jury final, la médiatisation… Tout cela démultiplie les capacités de création. Mentors, manifestez-vous, ça décolle déjà à Paris et très bientôt encore plus haut …!

Startup Bootcamp en images :

Source : http://ygaw-bysiliconsentier.com/1797-startup-bootcamp-cest-parti

Ajouter à mail Ajouter à facebook Ajouter à twitter

Commentaires

Ajouter un commentaire :

Nuage de tags