Aller au contenu

Suivez-nous sur :

Twitter Facebook Newsletter Silicon Sentier Fil RSS Vidéos et lives de La Cantine Vidéos de la Cantine sur Youtube Flickr

La Cantine, c'est :

Silicon Maniacs

Aller à la navigation

Le 01 Avril 2008 de 18h30 à 20h00

Si les jeunes maîtrisent Internet, ont-ils pour autant accès à la culture ? Comment combler le fossé entre pratiques scolaires traditionnelles et apprentissage par Internet ? Savoirs académiques, savoirs anonymes… Quels savoirs que faut-il  privilégier l’un ou l’autre ?  Thomas Gaon, psychologue clinicien et Président de l'Observatoire des mondes numériques et Vincent Berry, sociologue, doctorant en sciences de l’éducation  nous aideront à réfléchir sur le lien délicat entre Internet et l’éducation.

S'inscrire

Apero du futur: " La toile met-elle les jeunes à bonne école ?"

Apero du futur: " La toile met-elle les jeunes à bonne école ?"

Au programme de cet apéro du 1er avril, on a  un duo qui, au regard de leurs travaux et leur capacité de réflexion, méritent vraiment la vedette (Si vous vous ennuyez, je vous rembourse l’accès gratuit à la soirée. Imaginez le challenge, il tient presque du poisson d’Avril !) . Notre duo est composé de Thomas Gaon, psychologue clinicien et  président de l’Observatoire des mondes numériques (www.omnsh.org) et Vincent Berry, sociologue, doctorant en sciences de l'éducation qui écrivent :
«  Les jeunes générations maîtrisent désormais Internet avec une aisance certaine, mais l'accès n'est pas pour autant la culture. Les internautes  pérégrinent, glanent, sèment et troquent des savoirs cultivés ou entreposés ça et là. Or les étiquettes, la traçabilité et la légitimité de ces productions n'ont pas l'apanage de l'école et de ses sacrés livres. Un fossé culturel et technologique  apparaît entre une pratique scolaire traditionnelle basée sur des modèles --d'apprentissage du siècle dernier qui contraste avec la mutation rapide des moyens d'informations personnels et leurs logiques (essai/erreur,  sans sanction,partage, communauté, hiérarchie par la compétence, etc.)

La relation entre Internet et éducation est donc une relation complexe et ambivalente.Si l'on s'accorde à reconnaître aujourd'hui le potentiel éducatif du réseau mondial en termes de rapidité d'accès à l'information, de liberté, de gratuité et de partage de ressources culturelles, on peut s'interroger sur la qualité des informations échangées et de la valeur de ces savoirs, au regard des institutions éducatives  "légitimes" : écoles, collèges, université, etc. "

Je vous invite à venir nombreux (enfin pas trop afin qu’on reste entre nous) et généreux (sans limites) et éventuellement d’apporter quelques liquides et solides pour partager.

Ajouter à mail Ajouter à facebook Ajouter à twitter

Retour aux événements

Commentaires

Ajouter un commentaire :

Tweets

Nuage de tags

  • apero du futur